LES FINANCEMENTS DE LA DÉFORESTATION

La coalition Forests & Finance étudie les services financiers fournis à plus de 300 sociétés intervenant directement dans les chaînes d’approvisionnement du bœuf, du soja, de l’huile de palme, de la pâte à papier et du papier, du caoutchouc et du bois d’œuvre, dont les activités menacent les forêts tropicales naturelles et les populations qui en dépendent en Asie du Sud-Est, en Afrique de l’Ouest, en Afrique centrale et en certaines régions d'Amérique du Sud. Un ensemble de données, en version bêta, évalue également les financements reçus par 22 sociétés minières opérant dans les mêmes régions.

COMMENCER L’EXPLORATION
compare banks interface
Graphing interface

Testez nos différents outils d’analyse de données

Graphing interface

Repérez des tendances

Étudiez les mouvements financiers qui alimentent les secteurs potentiellement impliqués dans la destruction de forêts tropicales depuis plusieurs années.

Data table interface

Examinez des transactions

Interrogez notre base de données à l’aide de dix critères de recherche pour en savoir plus sur les liens entre de grandes banques, des investisseurs et des sociétés potentiellement impliquées dans la déforestation.

bank profile interface

Évaluez des banques

Découvrez les évaluations des politiques environnementales, sociales et de gouvernance de grandes banques et leurs liens avec la déforestation.

DERNIÈRES PUBLICATIONS ET ANALYSES

Beef giant @JBS_oficial is sourcing beef linked to Amazon #deforestation & human rights abuses

Yet banks like @HSBC @Barclays @DeutscheBank @jpmorgan @BlackRock @bancosantander still back the company & its beef can still be bought in UK supermarkets

See @guardian on our exposé: https://t.co/ukz9SoMMj8

The Guardian @guardian

Banks and UK supermarkets accused of backing deforestation in Brazil https://t.co/BXHNxKH7PF

MUFG is a major financier of deforestation & human rights abuses, having poured $1 BILLION last year into forest-destroying industries. That’s why @mufgbk_official has been given an F on our #KeepForestsStanding Report.

See more brands & banks scored at https://t.co/uSCkjsxDL7

The banks most guilty of failing to address the destruction of forests are state-owned @BNI , Malaysia’s @CIMBMalaysia and @ICBC , while @Chase and @mufgbk_official have provided the most financing to the main producers of pulp, paper and palm oil.

https://t.co/8OrUUf9q3O

Load More…

Découvrez le rôle que joue le financement minier dans la déforestation

Forests & Finance a lancé un nouvel ensemble de données (en version bêta), qui évalue les financements reçus par les sociétés minières dont les opérations peuvent avoir un impact sur les forêts tropicales naturelles et les communautés qui en dépendent en Asie du Sud-Est, en Afrique centrale et occidentale et dans certaines parties de l’Amérique du Sud .

mining data interface

Collecte de traitement des données

  • Étendue des données

    Ce projet de recherche étudie les services financiers fournis à plus de 300 sociétés intervenant directement dans les chaînes d’approvisionnement du bœuf, du soja, de l’huile de palme, de la pâte à papier et du papier, du caoutchouc et du bois d’œuvre tropical (« les secteurs potentiellement impliqués dans la déforestation »), dont les activités menacent les forêts tropicales naturelles d’Asie du Sud-Est, d’Afrique de l’Ouest, d’Afrique centrale et en et certaines régions d’Amérique du Sud.

  • Source des données

    Les données financières sont issues de bases de données financières (Bloomberg, Refinitiv, Thomson EMAXX, TradeFinanceAnalytics et IJGlobal), de rapports (annuels, intermédiaires, trimestriels) et autres publications de sociétés, de registres de sociétés, ainsi que de rapports de médias et d’analyse. Ces documents ont permis de repérer des prêts et facilités de garantie accordés aux sociétés sélectionnées entre janvier 2013 et avril 2020, ainsi que de collecter des données sur les portefeuilles d’obligations et d’actions d’institutions financières en avril 2021.

  • Traitement des données

    Afin de présenter de façon exacte la part des financements des sociétés étudiées pouvant être raisonnablement rattachée à un secteur potentiellement impliqué dans la déforestation des trois principaux bassins forestiers tropicaux, les équipes du projet ont appliqué des facteurs d’ajustement aux montants de financements des sociétés qui ne travaillent pas exclusivement dans des secteurs potentiellement impliqués dans la déforestation.

Pour en savoir plus, consultez notre méthodologie.

illustration of banker at atm

ARTICLE REPRENANT NOS DONNÉES

Principales conclusions des évaluations des flux financiers et des politiques

Depuis l’Accord de Paris, les banques ont accordé 238 milliards de dollars de crédit à 186 des plus grandes sociétés de matières premières à risque forestier au monde.

Banker grinding down trees to make money

Une coalition pour le changement

Ensemble, nous cherchons à éviter que les institutions financières facilitent les dégradations de l’environnement et les atteintes aux droits, qui sont courantes dans les secteurs d’activité potentiellement impliqués dans la déforestation. Pour y parvenir, nous tentons d’améliorer la transparence, les politiques, les systèmes et la règlementation du secteur financier.

  • ran logo
  • tuk indonesia logo
  • produndo logo
  • reporter brasil logo
  • amazon-watch-logo
  • banktrack-logo